Offres d'emploi

Offres de Post-doctorats

Crédit : M. Duvail / ICSM

Profil : Les candidats admissibles doivent avoir une bonne connaissance de la chimie physique ou de la physique chimique. Une bonne connaissance de la programmation est également importante en raison de l'aspect modélisation du projet. De bonnes capacités de communication orale et écrite et de travail en équipe sont également essentielles, car le candidat devra collaborer avec une équipe de chercheurs expérimentaux.

Financement : Le postdoc est financé pour une période de 18 mois par l'Université de Montpellier dans le cadre de l'ANR MULTISEPAR (Salaire net : env. 2000 euros).

Informations complémentaires : Un poste de maître de conférence est prévu l’année prochaine dans le laboratoire sur cette thématique.

Contact : Pour postuler, veuillez envoyer une lettre de motivation, un CV détaillé et des références à Pr. Jean-François DUFRECHE (jean-francois.dufreche icsm.fr) et Dr. Magali DUVAIL (magali.duvail cea.fr).

Offres de thèse

Les thèses proposées par l'ICSM sont rattachées à l'Université Montpellier et à  l'Ecole Doctorale « Sciences Chimiques Balard » de l'Université Montpellier.

 

Crédit : J.-F. Dufrêche / ICSM

Profil : Nous recherchons un.e candidat.e motivé.e ayant de solides connaissances théoriques en chimie-physique. Vous êtes titulaire d'un Master de Physique ou Chimie, école d’ingénieur, ENS. Vous avez de bonnes capacités de communication écrite et orale. Vous avez la capacité de travailler en équipe tout en ayant l'autonomie nécessaire pour mener à bien votre propre sujet de recherche.

Financement : La thèse est financée par le CEA DES (Direction des EnergieS). 

Informations complémentaires : Le.la candidat.e rejoindra le groupe LMCT de l'ICSM et sera inscrit.e à l'école doctorale ED459 Sciences Chimiques Balard de l'Université de Montpellier (France).

Contact : Pour postuler, veuillez envoyer une lettre de motivation, un CV détaillé et des références à Pr. Jean-François DUFRECHE (jean-francois.dufreche@icsm.fr) et Dr. Magali Duvail (magali.duvail@cea.fr).

 

Crédit : M. Duvail / ICSM

Profil : Nous recherchons un.e candidat.e motivé.e ayant de solides connaissances théoriques en chimie-physique. Vous êtes titulaire d'un master en chimie, chimie-physique, chimie théorique ou physique, ou équivalent. Vous avez un fort intérêt pour la programmation et l'informatique et vous avez idéalement déjà une connaissance de base du code (langages Python, Fortran, ..., environnement Linux, scripts Shell ...). Vous avez également de bonnes capacités de communication écrite et orale. Vous avez la capacité de travailler en équipe tout en ayant l'autonomie nécessaire pour mener à bien votre propre sujet de recherche. 

Financement : La thèse est financée par le CEA DES (Direction des EnergieS). 

Informations complémentaires : Le.la candidat.e rejoindra le groupe LMCT de l'ICSM et sera inscrit.e à l'école doctorale ED459 Sciences Chimiques Balard de l'Université de Montpellier (France).

Contact : Pour postuler, veuillez envoyer une lettre de motivation, un CV détaillé et des références à Dr. Magali Duvail (magali.duvail@cea.fr) et Dr. Philippe Guilbaud (philippe.guilbaud@cea.fr) avant le 6 mai 2022.

DEPOT DE CANDIDATURE CLOS

 

offres de stages LMD

stages de m2

re-dispersion de boues de sédimentation 

Proposition du L2IA et du LSFC (06/03 au 28/08/2023)

Cela fait très longtemps que la fibroïne de soie (SF), l'une des principales protéines fibreuses du ver à soie, intéresse les scientifiques pour des applications dans les domaines du biomédical et des matériaux pour des microdispositifs. (1-3) Les matériaux SF sont en général fabriqués à partir de la fibroïne de soie régénérée (RSF) en solution transformée ensuite en différents produits tels que des fibres, des mousses, des films, des gels, des poudres, etc. et ce pour former des matériaux ayant une résistance et une tenacité appropriées. Les voies de solubilisation de cette protéine, les plus efficaces et récemment développées à partir de fibres de cocon de soie que l’on dégomme ou démucilagine tout en impactant le moins possible la protéine sont celles utilisant soit des liquides ioniques soit des solvants chaotropes (solvant contenant des sels qualifiés de salting-in). Dans l’équipe du L2IA (laboratoire des ions aux interfaces actives à l’ICSM) nous proposons i) de suivre ces processus* de solubilisation (gonflement/ dissolution des fibres) en utilisant des nano-ions aux propriétés «superchaotropes» (sels aux effets chaotropes à des concentrations mille fois inférieures, au mM), ii) de séparation organique/ions et de reconcentration des protéines par un contrôle de la physico-chimie (pression osmotique) pour reformer par exemple des gels ou micro-gels. Au cours du stage, l’évolution de la macro et (méso)structure des systèmes en solution sera suivi principalement par SAXS, MEB et analyses spectrales.

Pour plus d'informations veuillez contacter : Olivier DIAT (olivier.diat@cea.fr), Coralie PASQUIER (coralie.pasquier@cea.fr) ou Rachel PFLIEGER (rachel.pflieger@cea.fr)

DEPOT DE CANDIDATURE ouvert

valorisation de biochars issus de la biomasse de type Canne de provence

Proposition du LNER (1er semestre 2022)

Le roseau et la canne de Provence sont des espèces invasives qui sont régulièrement coupées pour l’entretien d’installations, des bords de fleuve ou de rivière, des routes… mais aussi par les agriculteurs et les communes. Généralement, cette biomasse est éliminée par brûlage, stockée dans des espaces dédiés ou transformées en broyat ou en compost.

Crédit : D. Rébiscoul / ICSM

L’objectif de ce sujet de stage est de répondre à deux questionnements. Le premier est d’ordre technique et consiste à définir leur potentielle application pour la rétention de contaminants métalliques stratégiques. Le deuxième questionnement est scientifique et consistera à comprendre les mécanismes pilotant la rétention de ces contaminants d’intérêt.

Pour plus d'informations sur le stage, cliquez ici

Contacts : Diane REBISCOUL (diane.rebiscoul@cea.fr), Stéphane PELLET-ROSTAING (stephane.pellet-rostaing@cea.fr)

DEPOT DE CANDIDATURE CLOS

Stages de M1

Gel de fibroïne de soie.

Proposition du L2IA  (09/05 au 28/08/2023)

Cela fait très longtemps que la fibroïne de soie (SF), l'une des principales protéines fibreuses du ver à soie, intéresse les scientifiques pour des applications dans les domaines du biomédical et des matériaux pour des microdispositifs. (1-3) Les matériaux SF sont en général fabriqués à partir de la fibroïne de soie régénérée (RSF) en solution transformée ensuite en différents produits tels que des fibres, des mousses, des films, des gels, des poudres, etc. et ce pour former des matériaux ayant une résistance et une tenacité appropriées. Les voies de solubilisation de cette protéine, les plus efficaces et récemment développées à partir de fibres de cocon de soie que l’on dégomme ou démucilagine tout en impactant le moins possible la protéine sont celles utilisant soit des liquides ioniques soit des solvants chaotropes (solvant contenant des sels qualifiés de salting-in). Dans l’équipe du L2IA (laboratoire des ions aux interfaces actives à l’ICSM) nous proposons i) de suivre ces processus* de solubilisation (gonflement/ dissolution des fibres) en utilisant des nano-ions aux propriétés «superchaotropes» (sels aux effets chaotropes à des concentrations mille fois inférieures, au mM), ii) de séparation organique/ions et de reconcentration des protéines par un contrôle de la physico-chimie (pression osmotique) pour reformer par exemple des gels ou micro-gels. Au cours du stage, l’évolution de la macro et (méso)structure des systèmes en solution sera suivi principalement par SAXS, MEB et analyses spectrales.

Pour plus d'informations veuillez contacter: Olivier DIAT (olivier.diat@cea.fr) ou Pierre Bauduin (pierre.bauduin@cea.fr)

DEPOT DE CANDIDATURE ouvert

Piège à Strontium.

Proposition du L2IA/LNER  (09/05 au 28/08/2023)

C’est un sujet de stage qui se base sur des études récentes de physico-chimie des nano-ions aux propriétés très particulière en solution. L’étudiant devra fonctionnaliser par un greffage organique une matrice poreuse de silice dans le but de piéger sélectivement des ions strontium et éventuellement césium après élution d’une solution aqueuse d’électrolytes contaminée et modèle, à différent pH, au travers d’une colonne dédiée ou en batch. Ce développement se base sur la formation de paires d’ions insolubles dont l’anion qui est un cluster moléculaire nanométrique (ou nano-ion) sera lui-même pré-piégé au sein d’un matériau mésoporeux par des interactions non covalentes et non électrostatiques sur la fonctionnalisation non-ionique (aspect très innovant du projet). La sorption du Sr et du Cs se fera par échange cationique avec le contre-ion du nano-anion immobilisé. La capacité d’adsorption du nouveau matériau sera contrôlée par la longueur des greffons d’oligomères spécifiques et leur densité de greffage dans la matrice. Les résultats seront évalués par comparaison avec les résultats de la littérature en quantifiant le coefficient de distribution liquide/solide.

Pour plus d'informations veuillez contacter: Olivier DIAT (olivier.diat@cea.fr) ou Xavier Deschanels (xavier.deschanels@cea.fr)

DEPOT DE CANDIDATURE ouvert

Stage de licence

Offres d'emplois